Il faut sauver la princesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il faut sauver la princesse

Message par KakitaXav le Mer 20 Avr - 8:32

Suite aux déboires du clan de la grue sur les terres de l’Outremonde, la belle fille du seigneur kakita précédemment humilié a du s’enfuir pour se réfugier dans un petit village inoccupé. Ayant eu vent de la tragédie, le seigneur Daidoji local des grues de fer décide d’aller chercher la jeune fille en territoire hostile pour éviter qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains. Mais les forces de l’Outremonde ne l’entende pas de cette oreille et sont bien décidés à retrouver la jeune fille pour nourrir leurs noirs desseins (cannibalisme ? rançon ? viol ?... toutes les hypothèses sont permises).

Les deux armées se font face. Les troupes vont devoir fouiller les trois bâtiments au centre pour trouver la jeune fille.

Deux unités de guerriers grues sont positionnées sur le flanc droit.


Les archers dadidoji sont au centre. Les archers ashigarus se déploient pour utiliser la redoutable technique de la volée de flèches sur trois rangs, technique ancestrale développée par le clan de la grue au prix de lourdes pertes, surtout dans les rangs de devant.


Face aux guerriers grues, l’Outremonde déploie deux unités de morts vivants titubants.


Le centre est occupé par les unités d’élite, onis et moines guerriers.


A l’extrémité du dispositif, des gobelins appuyés par de lourds onis se préparent à déferler.


Habituellement peu enthousiastes, la mention d’une belle jeune fille esseulée et potentiellement dénudée motive à fond les archers ashigarus qui se ruent vers la maison du centre en bavant, dans l’espoir d’être les premiers à profiter, euh à secourir la jeune fille.


Hélas, ils doivent la céder leur place aux archers des grues de fer qui galopent également vers le centre, l’œil lubrique et l’arc bandé (l’arc hein, pas autre chose…). Ils rentrent dans la maison au cri de « Où est la fifille !!! ».  Mais ils doivent bien se rendre à l’évidence, la donzelle n’est pas dans cette maison. Vexés et refroidis, ils bouderont tout le reste de la partie en restant dans la maison et en envoyant de mesquines flèches sur tous ceux qui s’approcheront.


L’Outremonde se montre beaucoup plus raisonnable en effectuant une avancée massive.


Les  gobelins adoptent une étrange formation dite « de l’autobus » afin de longer le bâtiment du bas. Certains ont même l’audace de caillasser les gardes grues en face sans grands résultats.


Au tour des grues, plusieurs flèches fusent de la part des archers dans la maison, éborgnant un pauvre moine guerrier qui était parti se soulager.
Les gardes grues en revanche chargent les gobelins pour se venger des salissures occasionnées sur leurs bô kimonos le tour précédent.


Duel Iaijustsu entre un garde kakita et un ninja gobelin.


Les pauvres gobelins se font étriller et se replient en pleurant comme des sales gosses qui viennent de se prendre une gifle après avoir fait une connerie.

A son tour, l’Outremonde décide d’envoyer ses troupes s’occuper de la menace des archers dans la maison. Une unité de morts vivants est rapatriée en urgence et lance une première attaque, mais ils sont repoussés sans ménagement.


Une unité d’onis en soutien vient alors leur prêter main forte, mais à leur tour, ils doivent céder face à la pugnacité des grues.


Il semble finalement qu’à défaut de princesse dans le bâtiment, les archers aient déniché le magot des précédents propriétaires pour s’accrocher ainsi au bâtiment.

Heureusement, l’autre unité de squelettes rentre dans le grand bâtiment et y découvre la jeune fille. Cette dernière s’était cachée dans le garde-manger : prémonition ?


« Sarah Connor ? »


« Non, c’est à côté ».


Les moines guerriers entament une étrange manœuvre qui étire leur ligne, alors qu’ils entendent depuis la maison des archers un tonitruant « Touche pas au grisbi salope ! ».


« On ne fait que passer, tirez pas !!! »


Sachant désormais ou se trouve l’objectif, les guerriers grues s’ébranlent (se mettent en mouvement pour ceusse qui ont les idées mal placées) vers le bâtiment. Ils affrontent les squelettes dans la maison mais doivent se replier car les morts comptent bien profiter de leur prise.


De l’autre côté du champ de bataille, les gardes grues se passent les nerfs sur les pauvres gobelins survivants.


L’un des gardes est victime de la sournoiserie des gobelins.


L’Outremonde décide de rameuter ses troupes vers la princesse afin de permettre aux squelettes de s’enfuir avec leur otage. Mais pour cela, ils doivent éliminer les guerriers grues qui fixent la maison, tels de vilains empêcheurs de kidnapper en rond.


Hélas, ils sont victimes de la sournoiserie de leurs ennemis qui profitent du terrain pour ralentir leurs adversaires.


Les renforts de l’Outremonde se retrouvent bêtement à côté de l’objectif sans avoir pu prêter main forte aux squelettes de la maison.


Le joueur Outremonde passe sa frustration en envoyant les onis refaire le portait aux gardes grues qui sont écrasés sans ménagement.



Au tour des grues, une unité judicieusement gardée en réserve vient verrouiller le flanc de leurs petits copains en empêchant les renforts squelettiques de l’Outremonde de venir jouer les rabats-joie.


Ils permettent ainsi à l’autre unité de guerriers d’attaquer tranquillement la maison.


Après un combat acharné, les grues pénètrent dans le bâtiment et secourent la jeune fille.


Bien décidée à réagir, la maho-tsukai invoque une unité de morts vivants et se jette au combat contre les guerriers à l’extérieur, non sans avoir essuyé une volée de flèches de la part des grues de fer qui se sont enfin décidés à faire quelque chose.


Les grues se montent intraitables et repoussent tous leurs ennemis, y compris l’énorme Akuma qui est venu en personne gérer l’affaire.



A leur tour, les unités de guerriers grues rentrent dans la maison pour protéger la princesse.


Les archers ashigarus qui ont passé le reste de la partie à bouder et à cueillir des pâquerettes se réveillent brusquement. Après avoir lâché une copieuse volée de flèches sur les moines guerriers, ils lancent une charge héroïque sur les survivants. Le daymio se joint aux réjouissances puisque lui aussi à passer toute la partie à courtiser la shugenja sans grands résultats. Frustré que ses avances aient été repoussées, il se calme en tabassant les pauvres moines guerriers.



Illustration de la pensée militaire daidoji : « La guerre c’est dégueulasse : ça consiste à attaquer l’ennemi à  2 contre 1, dans le dos en quand il est fatigué ».


L’Outremonde fort affaibli finit la partie en lançant d’infructueux assauts sur la maison de la prisonnière, mais toutes échouent devant la résolution des défenseurs.


Victoire de la grue !
Petite photo du vainqueur et du nouvel objet de ses avances déplacées.


« Seigneur Daidoji, vous m’avez sauvé ! »
« Oui, je sais. Voudriez-vous que je vous montre mon gros naginata pour me remercier de vous avoir évité le viol collectif ? »
BAFFE !!!!

KakitaXav

Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faut sauver la princesse

Message par rokoko le Mer 20 Avr - 12:59

hé ben...J'ai vu un mirage...Les premiers samouraïs grues de David!!! cheers cheers cheers ça explique cette belle victoire

rokoko

Messages : 90
Date d'inscription : 09/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faut sauver la princesse

Message par KakitaXav le Mer 20 Avr - 14:39

Exact, ainsi que le nerf que nous avons fait subir aux unités de morts vivants. En effet, les tests précédents ont révélé que cette unité pouvait en remonter même à des gardes. Sur cette partie, nous avons testé un ajustement qui permet à l'adversaire d'exploiter leurs fatigues, et c'était bien mieux!

Et puis David a bien exploité son plateau en réduisant le mouvement des unités ennemies au moment critique Twisted Evil .

KakitaXav

Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faut sauver la princesse

Message par rokoko le Mer 20 Avr - 19:49

bon, finalement, il n'y a pas un si grand déséquilibre que ça entre les plateaux grues et outremonde??? Peut-être les plateaux outremonde sont-ils plus facile à prendre en main???

rokoko

Messages : 90
Date d'inscription : 09/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faut sauver la princesse

Message par Kami no Cedric le Jeu 21 Avr - 13:38

La grosse modif a été le fait que les Morts-vivants subissaient de la Fatigue mais qu'ils n'avaient pas de seuil de Fatigue. Ca à changer beaucoup de chose. L'unité n'était plus un rouleau compresseur et à rendu la partie beaucoup plus équilibrée.
Après, j'ai fait un seul 6 sur les dés saga de la partie, donc je n'ai jamais vraiment pu exploiter correctement le plateau Outremonde. Notamment je n'ai pu utiliser la capacité qui donne 1 dé d'attaque par figurine pour les hordes, autrement cela aurait pas mal changer un tour de jeu et donner un autre résultat sur la partie.

Enfin, on a complètement inventé le scénario qui finalement est très bien, ça oblige les joueurs à un peu de stratégie avec une répartition de ses unités sur la longueur de la table de jeu et pas faire le gros bourrin de base, en regroupant tout au centre et taper sur tout ce qui bouge.

Kami no Cedric

Messages : 77
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 36
Localisation : Palaiseau

Voir le profil de l'utilisateur http://sagallt.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faut sauver la princesse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum