Marave à 4 dans les Ardennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marave à 4 dans les Ardennes

Message par KakitaXav le Mer 4 Mai - 15:28

Ce week-end, Cédric, David et moi avons gracieusement profité de l’hospitalité ardennaise chez Laurent, et nous en avons saisis l’occasion pour ramener nos pitous. Ça sentait bon la marave et l’adrénaline et nous étions d’humeur à écrire une nouvelle page de l’histoire Rokuganaise.

Pour l’occasion, nous avons testé un scénario à 4 joueurs avec 6 points chacun ! Pour compliquer un peu les choses, le scénario prévoit des changements d’alliance à chaque tour en fonction des décisions des joueurs. Quant aux conditions de victoire que nous avons survolé distraitement, nous avons juste retenu qu’il fallait démolir le plus de points possibles chez l’ennemi. Parfait pour les gros bourrins qui sommeillent en chacun de nous !

Pour cette partie, Laurent jouait le clan du Lion, Cédric le clan du phénix, David le clan de la grue, quant à moi je me suis essayé au clan du crabe.
Nous avons tiré les premières équipes, et le clan du lion s’est retrouvé allié au clan du crabe, alors que le clan du phénix faisait équipe avec ses alliés de toujours du clan de la grue. La composition de départ des équipes faisait un peu « Gros bourrins vs le club de thé local », mais heureusement, ces alliances n’étaient pas destinées à perdurer.

Vue du dessus du champ de bataille.


Le clan du crabe déploie une impressionnante ligne de guerriers armés de tetsubos.


Pour l’occasion, le damyio du crabe a loué les services des cavaliers akai-akumas qui viennent renforcer son flanc.


Face à lui, le clan du phénix déploie ses légions en une ligne solide et disciplinée.


Comme son homologue crabe, le daymio phénix a fait appel à des mercenaires. Confiants dans la réputation des phénix, les sept ronins se sont joints à lui et protègent son flanc.


Le clan de la grue déploie également ses troupes en phalanges disciplinées alors que les grues de fer se préparent à prendre position dans le bois du centre.



Quant au clan du lion, parangon de la stratégie et des manœuvres savantes, son déploiement ressemble à un joyeux bordel ou les ashigarus indisciplinés s’égayent devant un gros rassemblement de samourais.


On note que la cavalerie du lion broute paisiblement dans l’enclos du fermier local, prouvant à nouveau que les traditions de cavalerie ne sont pas l’apanage des armées de Rokugan.


Le coup d’envoi est donné. Et les grues de fer sont victimes de la sorcellerie des deux shugenjas ennemis. Alors que les kamis de l’eau forcent les pauvres éclaireurs à sortir  du bois ou ils pique-niquaient, les kamis de la terre animent des guerriers d’argile qui leur tombent sur le râble. A peine remis de ce déluge de mauvais coups, les survivants se font charger par les ashigarus du lion qui déciment le reste de l’unité.


Les gardes du crabe assistent à la scène en rigolant et en faisant des commentaires sur la virilité des archers grues.


Le reste du tour se passe sans autres incidents notables, les factions se regardent en chiens de faïence en se demandant bien dans quels sens vont aller les alliances à l’issue du tour.


Au tour 2, les alliances sont confirmées. Confiants dans ses alliés lions, le daymio du crabe décide de montrer au clan du phénix comment on mène une bataille. Les akai akumas se jettent sur la première unité de guerriers phénix. Au cours d’un assaut furieux, ils détruisent intégralement cette première unité.


Ils poursuivent leur charge sur les gardes phénix en deuxième ligne. La mêlée est furieuse, et les gardes phénix se débarrassent des cavaliers au prix de lourdes pertes.


Seul Usagi parvient  s’extraire de la mélée.
« Rendez-vous, on est plus nombreux ! »
« Même pas vrai ! »


Les phénix ont à peine eu le temps de se remettre de l’agression sauvage des akai akumas, que le daymio crabe emplafonne avec ses guerriers la deuxième unité de guerriers phénix. Les soldats du phénix sont transformés en piquets de clôture à force de se prendre des coups de tetsubos sur la tronche et l’unité est intégralement détruite


A l’issue du tour crabe, la ligne de bataille des phénix a volé en éclats et le crabe a réalisé une violente percée.


Soucieux de l’efficacité de leurs petits camarades, les lions font un mouvement en crabe (ahah) et viennent se positionner sur les arrières de leurs alliés afin d’effectuer la manœuvre secrète du « yari planté dans le dos quand personne regarde ».


Le reste du clan du lion effectue une parade militaire très admirable mais pas très agressive.


Décidé à ne pas se laisser impressionnées, les grues font de même et font parader leurs troupes en ordre impeccable tels des mannequins efféminés d’un défilé de haute couture.


De son côté, le daymio du phénix est bien décidé à ne pas se laisser malmener sans réagir et attaque à la tête de ses gardes les crabes et leur daymio.


Hélas, ils sont repoussés sans ménagement et la contre-attaque des crabes a finalement raison de l’héroïque daymio phénix.


Maigre consolation pour les phénix, Usagi est abattu d’une flèche dans le dos tirée par l’un des sept ronins.

Mais à l’issue de ces sanglants événements, l’heure est à la trahison !

Décidés à ne pas laisser les crabes prendre trop d’avance, les samourais lions se jettent sur les arrières de leurs anciens alliés. C’est une honte ma bonne dame !!! Le daymio du lion devrait se faire seppuku sur le champ pour avoir commis une telle forfaiture.
Hélas pour moi, les samourais lions n’ont pas lu le fascicule distribué aux premières années : « L’honneur pour les nuls ». Ils chargent l’arrière de mes lignes et font un grand carnage chez mes pauvres guerriers.


Emportés par leur enthousiasme, les lions poursuivent sur leur lancée et attaquent mes berserkers que je gardais en réserve pour palier à ce genre de coup bas.


Le combat est violent et tous les berserkers crabes sont éliminés, non sans avoir sérieusement entamés l’unité ennemie.


Et pendant ce temps-là, les grues déboulent littéralement au milieu de lignes lions en faisant de grands sourires charmeurs aux samourais restés sur place, confirmant par la même la réputation de tapettes glabres et parfumées qui leur colle aux basques (les grues sont un peu les elfes de Rokugan).
« Ne vous inquiétez pas, on ne fait que passer ».



Poussés par les circonstances, les crabes se retrouvent forcés de s’allier aux phénix et reviennent sur leur pas pour châtier les traitres.
Le daymio crabe fait sentir à son homologue du lion l’étendue de son mécontentement et lui explose la tête à coup d’arme lourde.
« Allons Hida San, c’était une blague… Si on peut plus plaisanter… »


Les phénix se regroupent au centre pendant que les 7 ronins quittent le couvert de la maison ou ils s’abritaient pour prêter main forte aux survivants.



C’est alors que survient le deuxième retournement de la partie !!! Les grues trahissent à nouveau les lions et se jettent sur les troupes éparpillées et encore sous le choc de la mort de leur daymio !
Bon d’un autre côté c’était tellement prévisible que l’on s’est demandé si les grues n’étaient pas des scorpions déguisés.

Les grues font le ménage à 2 contre 1 et exterminent tous les samourais qui leur barrent la route.



Quant au flanc gauche des lions, la situation n’est guère plus brillante, et le shugenja lion succombe aux guerriers d’argile invoqués par son homologue crabe.



Les derniers samourais lions lancent une charge héroïque à travers champ pour un dernier baroud d’honneur.


Ils traversent une pluie de flèches et repoussent les vulgaires ashigarus qui leur font face.


Le dernier samourai se jette sur le daymio grue pour lui faire payer sa trahison.


Mais son geste est vain, et il est mis hors de combat par le redoutable duelliste.


La partie se termine par cette ultime charge héroïque. Le champ de bataille est jonché par les morts des différents clans à l’exception du clan de la grue qui a déploré très peu de pertes.

Finalement, après relecture du scénario, il s’est avéré que nous n’avions rien compris au scénario et que les points étaient mutualisés par alliance (et pas individuellement par joueur). Le décompte n’ayant pas été fait, c’est le clan avec le plus de figurines en vie à la fin de la bataille qui remporte la victoire ! Donc théoriquement, victoire du clan de la grue !!!
Comme quoi il est toujours préférable de regarder les autres se cogner dessus en mangeant du pop-corn plutôt que de se retrouver en plein milieu du match avec le risque de se faire rouler dessus par des bourrins en armure.

Qu'à cela ne tienne! Nous avons derechef décidés de faire la revanche le lendemain, cette fois en ayant compris le fonctionnement du scénario.

KakitaXav

Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marave à 4 dans les Ardennes

Message par rokoko le Jeu 5 Mai - 4:28

Que dire de plus??? Le Lion a rugit... mais est tombé sur un clan de Hyènes bleues en surnombre... bounce
Quant aux crabes... Ils ne comprennent pas la virile plaisanterie  Evil or Very Mad  ...Tout de suite, ils tapent...Ils devraient faire un stage à la cours de l'Empereur... Twisted Evil

rokoko

Messages : 90
Date d'inscription : 09/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marave à 4 dans les Ardennes

Message par KakitaXav le Ven 6 Mai - 12:13

Après la première bataille, nous avons remis le couvert, cette fois en ayant compris les règles du scénario. Pour l’occasion nous avons changé de clan et nous avons également décidés de tous jouer un personnage spécial.

Laurent a joué le clan du scorpion mené par Bayushi Shoju, un ancien daymio scorpion revenu d’entre les morts.
Cédric a joué le clan du phénix mené par Tsukimi, une vétéran chevronnée toujours accompagnée de ses gardes du corps expérimentés.
David a joué les grues menées par Doji Kurohito, le champion du clan en personne, toujours accompagné de ses gardes du dojo de fer.
Quant à moi, je jouais le clan de l’araignée, et pour l’occasion, le champion d’émeraude s’est joint à moi. Quels mensonges le clan de l’araignée a pu utiliser pour qu’un tel héros se joigne à mes fourbes araignées ? Mieux vaut ne pas le savoir.

Les alliances de départ sont tirées et je me retrouve allié au clan de la grue alors que les scorpions s’allient au clan du phénix.

Le clan du phénix déploie ses phalanges. Les adeptes du feu sont en première ligne, et les vétérans de Tsukimi sont en retrait.


L’alliance phénix/scorpions déploie ses tireurs au centre. Archers et teppos fourbissent leurs armes.



Le clan du scorpion mené par l’infect Shoju adopte une formation groupée autour d’une petite maison.


Les grues se déploient de l’autre côté du champ de bataille et profitent également d’une maison pour ancrer leurs positions.


Quant au clan de l’araignée, le daymio et le champion d’émeraude se rangent au côté des moines guerriers.




De l’autre côté du bois,  des cavaliers licornes et des samouraïs corrompus du clan du crabe prennent position près des grues (le clan de l’araignée peut soudoyer des unités d’autres clans, et pour l’occasion, 4 berserkers crabes m’ont rejoint pour latter du scorpion).


Le coup d’envoi est donné. La tour débute avec un rituel d’invocation du shugenja de l’araignée. De monstrueux onis se matérialisent et attaquent les gardes scorpions sans grands résultats à part une distribution de fatigue.


On notera que le champion d’émeraude n’est pas l’homme le plus observateur du monde :
« Sugenja sama, ne serait-ce pas des onis que vous venez d’invoquer ? »
« Meuuh non voyons, ce sont des esprits protecteurs ancestraux »
« Ah ben ça va alors. A un moment j’ai cru que vous invoquiez des onis ! ».

Les cavaliers corrompus se replient derrière le bois à l’abri des tireurs ennemis.


Le clan de la grue avance prudemment en se servant du moindre couvert.


Au tour ennemi, les scorpions ne bougent pratiquement pas et forment une étrange colonne de marche en plein milieu de leurs lignes.


Le clan du phénix quant à lui arrose les grues avec tous ce qui leur passe sous la main ! Les teppos font pleuvoir la mort sur les samourais les plus proches et déciment la moitié de l’unité.



A l’issue du tour, les alliances sont confirmées.
Le shugenja maho réinvoque les onis et les envoie au casse-pipe sur les scorpions.


Cette fois, l’assaut est plus efficace, et les guerriers scorpions perdent la moitié des leurs et doivent se replier face à la pression des créatures infernales.


Les grues continuent leur avancée sous une pluie de projectiles alors que les phénix se dérobent tels des anguilles.



Au tour suivant, les scorpions restent stoïques et blinde leur plateau de capacités défensives.


Les phénix se montrent beaucoup plus agressifs. Les teppos assaisonnent les gardes du dojo de fer et tuent la moitié de la garde !



Puis les vétérans phénix chargent l’unité de guerriers face à eux et la pulvérise !


Les deux unités de gardes sont côte à côte. Un combat d’anthologie est prêt à démarrer.


Le tour 3 débute et surprise, les scorpions trahissent les phénix qui se retrouvent à 3 contre 1 !!! D’un autre côté c’est bien fait, on a pas idée de s’allier avec le clan du scorpion, ils ont une réputation à tenir quand même.

Les teppos se préparent à nouveau à déverser la mort sur les grues, mais ils sont victimes d’un mauvais coup scorpion. Un ordre de repli leur est donné et ils se replient comme des débiles dans le bois en se demandant vraiment qui est l’idiot qui a eu cette idée.


Les vétérans de Tsukimi chargent les gardes du dojo de fer. Le choc de deux des unités les plus puissantes de Rokugan a enfin lieu.


Mais les duellistes grues se montrent les plus redoutables à ce jeu, et éliminent la moitié de la garde ennemie sans subir de pertes.


Cette performance rééquilibre la bataille grue/phénix en créant plusieurs opportunités intéressantes pour le clan de la grue.


Le clan du scoprion quant à lui se retrouve bien désœuvré. Ses samouraïs forment une longue colonne de marche qui se met en route vers les survivants du phénix.


Le clan de l’araignée qui a moyennement confiance dans ce subit retournement d’alliances avance sur les traces des scorpions, prêts à les neutraliser si l’envie les prenait de trahir à nouveau.


Les cavaliers rouges reviennent se positionner au centre après avoir passé toute la partie aux champignons dans les bois.


Les berserkers crabe se ruent dans la maison pour menacer le plus d’unités possibles en cas de coup bas.


Au tour 4, les alliances définitives ont lieu. Les daymios prennent enfin conscience que toute cette bataille n’est qu’une vaste manigance de l’infâme Bayushi Shoju. Les trois clans se liguent toute contre le clan du scorpion pour restaurer enfin la paix impériale.


Les araignées qui n’attendaient que ça, se jettent sur les scoprions, mais les coups bas et les ruses du scorpion s’enchainent et les araignées se font tailler en pièces sans infliger de pertes.


Bayushi Shoju qui a investi le bâtiment avec ses gardes en repoussant les berserkers crabes est défié en duel par le champion d’émeraude. Mais même les capacités exceptionnelles du champion ne peuvent venir à bout du mort vivant qui met à profit sa longue expérience pour repousser son adversaire.


Les survivants grues et phénix tentent de revenir vers le centre du champ de bataille, mais ils sont trop loin pour espérer faire pencher la balance. Tout va se régler entre les araignées et les scorpions.



Le daymio de l’araignée charge avec ses gardes l’arrière de la colonne du scorpion. Après plusieurs assauts, seul un garde fait face aux moines guerriers, et son destin semble scellé. Mais c’est mal connaitre l’école des mensonges amers. Dans une démonstration exceptionnelle de ses talents, le dernier garde scorpion survit à la charge et élimine trois gardes ! Même si j’ai râlé comme un putois devant un tel spectacle, il faut bien reconnaitre qu’un tel acte de bravoure est tout à fait dans l’esprit de l’école des scorpions. La grande classe !


Cet acte héroïque assure la victoire au clan du scorpion, car les trois gardes éliminés pèsent trop lourds en termes de points de victoire pour que l’alliance puisse espérer remonter la pente.

Le champion d’émeraude tente une ultime attaque contre Shoju, mais encore une fois, il doit céder et se replie piteusement.


A l’issue de ce tour, la victoire est définitivement acquise au clan du scorpion.

Même si finalement le scénario est assez bizarre avec les retournements d’alliance, le résultat me convient bien. J’imagine très bien le fourbe Bayushi Shoju orchestrer la bataille et accomplir ses sinistres desseins pendant que les autres factions se tapent dessus sans comprendre qui est vraiment le méchant.

Laurent a littéralement laminé mes pauvres araignées grâce au plateau scorpion qui permet un nombre incalculable de mauvais coups pendant le tour adverse, typiquement dans l’esprit de la faction. Laurent a très bien joué son plateau, et la victoire n’est pas déméritée.
La prochaine fois, le champion de l’empereur sera accompagné de teppos, NA !


Petit épilogue :
Tsukimi, Kurohito et le champion d’émeraude se tenaient au centre du champ de bataille. Les râles des morts et des blessés emplissaient l’air de la nuit et troublaient les trois seigneurs car la majorité des pertes provenaient de leurs rangs.

« Il est évident que toute cette bataille n’était qu’un vaste traquenard dans lequel nous nous sommes rués » déclara Kurohito.

La daymio du phénix semblait terriblement fatiguée : « Hélas, nous n’avons compris que trop tard que les scorpions étaient derrière tout ça. A présent, le mort vivant à leur tête a eu le temps d’accomplir ses objectifs et il trop loin pour que nous puissions nous venger »

« En tout cas, ce monstre est puissant. Il a résisté à Kusanagi, et a même failli avoir le dessus sur moi. Je vous dois des excuses, messeigneurs, car j’ai échoué à mon devoir. Je n’ai pas pu empêcher la mort de tant de valeureux samouraïs ». Le champion d’émeraude semblait totalement abattu.

« Vous devez vous racheter sana. J’en référerai à l’impératrice pour que vos attributions soient suspendues le temps que vous retrouviez votre honneur en tuant ce monstre. En attendant, le capitaine de la garde impériale assurera vos fonctions. Quant à nous Tsukimi san, même si nous avons été manipulés, la mort de nombreux samouraïs de mon clan remet en cause de nombreuses clauses de notre alliance. J’espère que le clan du phénix saura se montrer humble au regard des événements et présentera des excuses officielles pour ce qui vient de se passer ». Comme à son habitude, Kurohito ne perdait pas le nord et son visage laissait bien entendre que ses décisions ne pouvaient être discutées. Après tout, il était le champion du clan de la grue et avait la position officielle la plus importante des trois.

Tsukimi ravala sa salive : « Le conseil décidera de la marche à suivre Doji Sana. En attendant, je suis votre serviteur et je m’engage à vous aider pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire ».

« Une réponse de courtisan rouée, pensa le champion d’émeraude. Ces deux-là sont plus dangereux à la cour que le katana en main, et ce n’est pas peu dire ».
« Puisque c’est décidé, je me mets en route immédiatement. Le mort vivant a pris trop d’avance et nous perdons notre temps à le laisser filer. Je jure sur mes ancêtres que je traquerai cette bête jusqu’à la victoire, et que je ne me présenterai à l’impératrice qu’avec sa tête. Doji sana, je compte sur vous pour prendre les dispositions relatives à mon absence. »

« Bien compris. Nous prierons les kamis de vous porter assistance, et nous ferons notre possible pour que le clan du scorpion s’explique sur ce qui vient de se passer. Bonne chance. »

Sans un regard en arrière, le champion d’émeraude s’enfonça dans la nuit, déterminé à empêcher son ennemi de nuire à nouveau. La tâche n’allait pas être facile, le mort vivant était au moins son égal dans le maniement du sabre, voire peut être son supérieur. Qu’à cela ne tienne, il en fallait plus pour impressionner le porteur de Kusanagi. Derrière son membo, le champion n’eut que cette pensée : « Tu ne m’échappera pas ! ».

KakitaXav

Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marave à 4 dans les Ardennes

Message par rokoko le Ven 6 Mai - 20:59

j'ai pris un grand plaisir à jouer ce plateau scorpion. Je pense que c'est celui qui me convient le mieux; Le plus proche de ma philosophie... "Tu troubleras tes alliés comme tes ennemis"

rokoko

Messages : 90
Date d'inscription : 09/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marave à 4 dans les Ardennes

Message par Kami no Cedric le Sam 7 Mai - 10:00

Cochon de Scorpion !!!

Kami no Cedric

Messages : 77
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 35
Localisation : Palaiseau

Voir le profil de l'utilisateur http://sagallt.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marave à 4 dans les Ardennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum